La névralgie pudendale est une souffrance du nerf pudendal : celui-ci est issu de racines nerveuses du sacrum (os du bassin). Il assure l’innervation des organes génitaux externes et des muscles du périnée : le périnée est une couche musculaire et tendineuse fermant le bassin en bas.

Les femmes sont plus souvent touchées que les hommes. Il existe des facteurs favorisant comme le cyclisme, la position assise prolongée (profession, paraplégique…), les suites de chirurgie du bassin et du petit bassin…

La névralgie pudendale se traduit par :

–          Des douleurs à type de brûlures dans le périnée et les organes génitaux externes, et parfois dans tout le bassin et les cuisses.

–          Ces douleurs sont permanentes, quotidiennes, d’un ou des deux côtés.

–          Elles sont augmentées par la position assise prolongée et diminuées par la position allongée ou debout.

Des incontinences urinaires peuvent aussi être présentes.

Le traitement est souvent complexe. Les anti-douleurs classiques ainsi que la morphine sont souvent inefficaces : des antiépileptiques (Rivotryl® par exemple) ou encore des anti-comitiaux (Lyrica®) sont souvent utilisés.  Le traitement peut aussi faire intervenir des infiltrations locales de corticoïdes, la chirurgie (dans certains cas) et l’ostéopathie.

Plusieurs séances d’ostéopathie sont souvent nécessaires pour avoir une amélioration de la symptomatologie : comme vous le dira votre ostéopathe de Castries, Lattes ou Mauguio, il est nécessaire de continuer le traitement en cours et en aucun cas d’arrêter le traitement suite aux séances d’ostéopathie.

 

 

 

0 Likes
3945 Views